Latest News

Jeunesse active en RDC contre le combustible fossile

By February 28, 2016 No Comments

Nous sommes intéressés aujourd’hui par un acteur important qui lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l’environnement en République Démocratique du Congo. Après notre cap sur le Rwanda, nous nous sommes déplacés vers Kinshasa ou un jeune à travers son organisation mène des activités qui méritent un deuxième regard sur la protection du climat. Il se nomme André MOLIRO et il intervient à travers son organisation dénommée Hope Land Congo signifiant en français Congo terre d’espoir.

Hope Land Congo est une organisation non gouvernementale de droit congolais dont les activités sont principalement axées sur l’environnement et le développement durable.

Vue de l’exposition lors de la conférence débat jeunesse et agriculture avec INADES FORMATION. Plusieurs manuels pour parler du développement. Photo from Hopeland Congo website.

Cette association rêve d’un Congo toujours vert où :

Le peuple jouit de ses droits fondamentaux (droit à un environnement sain, à une alimentation saine, à l’eau potable, à un habitat décent, à un moyen d’existence durable, à une éducation, à des soins de santé de qualité, à une égalité de chances, à la protection contre les violences, à un mot à dire sur son future et le droit au travail décent) ;

– Les populations autochtones jouissent aussi de leurs droits économiques et sociaux ;

Celle-ci a eu à entreprendre plusieurs activités. Celles-ci vont des réunions du conseil d’administration et du bureau exécutif jusqu’à l’organisation des conférences en passant par des forums auxquels elle a pris part active pour déboucher sur des actions concrètes.

Les activités qui nous ont intéressé particulièrement consistent en  la participation active à plusieurs activités de sensibilisation dont notamment : la Campagne internationale de lutte contre les combustibles fossiles avec le mouvement 350.org, le lancement officiel du mouvement Congo Power Shift ainsi que de la campagne de mobilisation nous vous guidons.

La première a consisté dans la descente sur terrain pour la sensibilisation de la population, des élèves et des autorités sur les dangers des combustibles fossiles qui sont responsables des Gaz à Effet de Serre ( GES) tout en encourageant l’utilisation des énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes, utilisation du vélo…)

Photo from Hopeland Congo Facebook

HLC a procédé ensuite au lancement du mouvement appelé « CONGO POWER SHIFT » qui est simplement une formule locale de GLOBAL POWER SHIFT international. C’est un mouvement conçu pour monter une campagne mondiale d’une dimension supérieure contre les émissions des gaz à effet de serre à l’échelle planétaire impliquant plus de 135 pays dont la RDC, décidés à construire en 2014 un mouvement climatique sans précédent pour dénoncer l’utilisation des combustibles fossiles. Il tire son origine à la Grande Conférence Internationale tenue du 24 au 30 juin 2013, à Istanbul en Turquie, ayant pour thème : Leaderships and commitment in organizing and campaigning on climate change.

En RD Congo, cette campagne a été construite autour du thème : « COMBATTRE LES ENERGIES FOSSILES: Vers un objectif zéro émission CO2 » et s’est effectuée dans six provinces.

En rapport avec les activités, l’équipe s’est jointe au reste du monde pour la mobilisation climatique afin d’appeler à la justice climatique à Kinshasa. L’activité s’est réalisée à deux points essentiels à savoir : la lecture symbolique du communiqué de presse et sa distribution aux journalistes de la presse écrite. Ils ont ensuite procédé à l’organisation d’une balade à vélo au sein du stade des martyrs de Kinshasa dans le but de renforcer le même message sur la campagne de la lutte contre les combustibles fossiles en RDC et la promotion des énergies renouvelables à l’instar du vélo comme moyen moins polluant. Ils ont à cette occasion procédée au lancement d’une pépinière de 5000 plants de Jatropha curcas.

Alain Bashizi

About Alain Bashizi

Leave a Reply